Catégories
Ascenseur social

L’ascenseur social : les débuts de l’association

Le constat

La méritocratie à la française est un système de gouvernance ou dʼorganisation dans lequel les postes et responsabilités sont assignés aux individus qui ont démontré leur intelligence ou aptitude. La méritocratie est ainsi le moteur des études et de lʼenseignement français : permettre à chacun dʼatteindre ses ambitions.


Or en réalité, chacun ne dispose pas des mêmes moyens pour arriver à ses
ambitions en France au XXIè siècle. Le principal obstacle à la réussite est lʼauto-censure.
Cette crise de la réussite se traduit essentiellement au lycée, et plus particulièrement en classe de Terminale lors du choix décisif de lʼorientation des élèves.

Cette auto-censure se retrouve en études supérieures, notamment lors du choix des spécialités

But du projet

Ainsi, Le but de ce projet est de permettre à chaque jeune en position défavorable de part son handicap, quʼil soit physique, financier ou social dʼaccéder à lʼinformation, de pouvoir bénéficier dʼexemples et de témoignages dʼétudiants ayant franchis ces obstacles.

Ces interventions ont dès lors vocation à créer un déclic de lʼélève en fournissant un exemple de réussite auquel il pourra sʼidentifier. Pour cela, il ne faut pas quelquʼun qui a fini sa formation mais quelquʼun qui est encore en train dʼeffectuer ses études pour créer une plus grande proximité par lʼâge ( 1 à 2 ans de différence), ce qui rend le récit de lʼintervenant plus réaliste. La proximité de lʼâge doit permettre un échange sans autocensure,
sans honte et donc finalement sans contraintes.

De plus, les intervenants et le groupe viennent du même milieu social pour
permettre un échange toujours dans une volonté de parler sans contrainte.

Enfin, le but de cette intervention est dʼinformer lʼélève en lui donnant toutes les cartes pour réussir. Le but nʼest pas dʼaccompagner lʼélève à long terme, ni de lʼaider en profondeur puisque nous nʼavons pas lʼexpérience dʼautres associations qui ont les moyens et lʼexpérience pour mener à bien cette tâche. Le but est dʼinformer les élèves que ces structures existent. A la fin de lʼintervention, les adresses emails et page Facebook de différentes associations seront données aux élèves pour quʼils approfondissent leur réflexion.

Les moyens

Intervention dans des lycées jugés «difficile» principalement en région parisienne et dans des lycées dit «isolés», afin dʼinformer et surtout de motiver des jeunes élèves à travers lʼexpérience et le témoignage atypique de jeunes qui quelques années auparavant étaient à leurs places.

Eléments de langage

• Honnêteté (envers soi-même et envers les autres)
• Travail
• Audace
• Possibilité dʼéchecs ou dʼerreurs
• Ambitions
• En toile de fond : La richesse de la diversité (Richesse est aujourdʼhui
reconnue dans le monde professionnel, il ne faut donc pas avoir honte de
ses origines, mais au contraire en être fier et savoir les utiliser)

Format

  • Les intervenants font un exposé dʼune vingtaine de minutes en se présentant et en présentant brièvement leur formation (ce nʼest pas un forum de lʼorientation). Lʼexposé doit surtout faire comprendre aux élèves, les différents parcours, difficultés, potentiels échecs ou erreurs. Lʼintervenant doit donc se livrer et présenter son ressenti (ne pas présenter un CV aux élèves, mais au contraire susciter lʼémotion et la prise de conscience). Lʼidée directrice est la guerre contre lʼautocensure et ses ravages !
  • Une séance dʼéchanges et de questions dʼune vingtaine de minutes où les intervenants répondent aux interrogations des élèves et doivent créer un cadre propice à lʼéchange
  • Remerciement à la fin pour le proviseur, dernier message à passer aux élèves pour susciter lʼintérêt de tous et redonner de lʼespoir. Les intervenants donneront leur email pour répondre aux éventuelles demandes des élèves et garder un contact avec les plus motivés. Les intervenants présenteront dʼautres associations comme OrienteMoi ou les Entretiens dʼExcellence (Présentation + Actualité de lʼassociation pour faire venir un maximum de personnes aux forums).
  • Style vestimentaire : Assez simple et correct (chemise +veste ou pull + veste) pour « sembler proche des élèves », mais un style sérieux car le message est sérieux et important (la façon de sʼhabiller donne aussi un message important à ne pas négliger).

Enfin : Echange avec les professeurs sur les points à améliorer (après la présentation ou par email lorsque les élèves auront donné leur ressenti aux professeurs)

Une intervention type

Nous sommes ici devant vous pour vous faire part de notre parcours certes, mais surtout pour vous montrer quʼaujourdʼhui en France tout est possible.

Présentations personnelles

Yanis : Originaire de Paris, Yanis a dû faire face très tôt à un lourd handicap : la myopathie. Face à cet handicap, il en a fait sa force. Mettant à terre lʼautocensure et les idées reçues quant à lʼhandicap, il sʼest donné les moyens de réussir, en intégrant cette année Sciences Po Paris en journalisme. Il démontre ainsi quʼhandicap et un métier comme le journalisme ne sont pas incompatibles, bien au contraire.

Nabil et Nawel : Originaire de Saint Raphaël, après un lycée en «ZEP», Nabil a intégré Sciences Po Paris. Aujourdʼhui Nabil est en deuxième année à Sciences Po, il travaille en parallèle à lʼAssemblée Nationale. Nabil souhaite sʼorienter vers la politique. Aujourdʼhui Nawel est en troisième année de droit, et a travaillé au Sénat, en cabinet dʼavocat et en banque dʼaffaire à Londres. Nawel souhaite devenir avocat pénaliste au barreau de Paris. Eux, montrent que lʼautocensure doit être surpassé quelque soit le milieu duquel on est issu.

Mais ce portrait est incomplet si on ne parle pas de leur passé. Yanis a très tôt subit le rejet et la discrimination quant à son handicap. Après un long cheminement, il a pris conscience de la nécessité dʼen faire sa force. Nabil a grandi dans une cité HLM dans la banlieue de Lyon avant dʼaller au lycée à Saint Raphaël. Nawel a grandi en Bretagne à Lorient, dans une cité et une ville isolée. Il ont eu une scolarité dans un premier temps moyenne.

=> Morale : Rester soi même et sʼaccepter comme tel

Le déclic

  • Déclic de Yanis : Face à la dureté de son handicap en apparence inconciliable avec ses ambitions journalistiques, Yanis a pris lʼinitiative à 14 ans de créer une association promouvant lʼhandicap dans les médias. Il sʼest alors rendu en compte que tout était possible.
  • Déclic de Nawel : Nawel a dʼabord eu un déclic après son redoublement en 1ère S. Après avoir eu toute lʼannée 6 de moyenne générale, avoir été enfoncé par ses professeurs durant toute lʼannée et avoir obtenu 8 au bac de français, il savait quʼil valait mieux que ça. Cʼest avec beaucoup de détermination et de courage quʼil a choisi de remonter la pente en redoublant en 1ère ES où après ces échecs et humiliations a puisé la force quʼil avait en lui pour obtenir 14 de moyenne générale et 18 au bac de français soit 10 points de plus. En outre, Nawel a eu un autre déclic quant à son orientation post-bac en regardant en Première une émission sur les talents politiques de demain. À la télévision, un jeune de 20 ans était interviewé : Akim. Issu dʼune banlieue de Rouen, il était alors étudiant en droit. à Paris et était engagé dans le monde politique. En regardant cette interview, Nawel sʼest dit «Pourquoi pas moi ?», il a dès lors postulé aux facs de droit les plus prestigieuses. Si Nawel nʼavait pas eu ces déclics, il nʼaurait sans doute jamais voulu postuler à des études de droit à Paris, et ne serait pas là devant vous.
  • Déclic de Nabil Nabil a eu le déclic à travers son professeur de français qui lʼa longuement informé sur les orientations possibles. Sans cette aide, Nabil nʼaurait sans doute jamais connu la possibilité dʼintégrer une grande école comme Sciences Po.

=> Moralité : Être ambitieux car tout est possible

Saisir les opportunités mais aussi les chercher

  • De la nécessité de transformer ses «handicaps» en force Yanisa réussi à transformer son handicap en une force, une arme. Il nʼa pas honte de parler de son handicap, dʼen rire à la place de se résigner sur son sort. Yanis cultive sa différence, et se sert de cette différence pour faire valoir sa personnalité.
  • De la nécessité de travailler Le travail a permis à Nabil et Nawel dʼintégrer respectivement Sciences Po Paris et le collège de droit de lʼUniversité Paris II Panthéon-Assas. Nabil a été sélectionné sur dossier, quant à Nawel il a travaillé avant le bac afin de décrocher une mention Très Bien.
  • De la nécessité dʼêtre audacieux Nawel a effectué un stage au Sénat. Nʼayant aucun contact dans le milieu politique, Nawel a envoyé 500 courriels demandant un stage à tous les parlementaires qui lʼintéressaient et a obtenu quʼune seule réponse positive.

=> Moralité : Être acteur de sa vie en travaillant et se donnant les moyens

Problèmes rencontrés

  • Problème de différences : Un handicap peut parfois être ressenti comme un échec programmé. Dès lors, lʼélève peut se retrouver dans une situation de difficulté impossible à surpasser en cas dʼautocensure. Le cercle est vicieux, et parait inéluctable sans confiance en soi…
  • Problèmes scolaire : Le redoublement et les échecs doivent être pris comme positifs. Nawel a redoublé sa lasse de 1ère S. Il a décidé de se réorienter en 1ère ES. Il est passé de 6 de moyenne à 16 de moyenne…
  • Problèmes dʼintégration : Plus lʼétudiant motivé avance dans son parcours, plus lʼintégration social peut devenir rude. En effet, il est vrai que de nombreuses barrières se hissent dans lʼintégration des plus hautes sphères de la société.
  • Problèmes dʼargent La vie étudiante coûte chère, mais pour combler le prix, Nabil et Nawel ont travaillé en parallèle de nos études et nous touchons des bourses du CROUS. Tout cela est possible et vous motive encore plus pour réussir scolairement.

=> Moralité : Accepter et grandir de ses échecs

Synthèses / Contacts / Questions

Finalement, pour être ambitieux, il faut se donner les moyens et rester soi-même.
La règle dʼor et de se battre pour avancer, dʼy croire, et dʼapprendre de ses échecs sans jamais baisser les bras.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *