Catégories
Ascenseur social

Comment relancer l’ascenseur social?

Comment relancer l’ascenseur social?

Au sein de l’association, c’est LA question à laquelle nous essayons de répondre.

Mais avant de vous donner notre point de vue, nous allons faire un tour des articles de presse traitant de ce sujet : Comment relancer l’ascenseur social?

Le cercle des économistes parle de l’ascenseur social

Voici le lien complet de l’article : https://lecercledeseconomistes.fr/relancer-lascenseur-social/

Résumé de l’article :

Jean Pisani-Ferry :

« La corrélation entre le milieu socio professionnel des parents et la réussite scolaire des enfants a tendance à augmenter »

Il y a donc échec du système tel qu’il est existe aujourd’hui : « La base, c’est l’accès aux chances de mobilité sociale par l’éducation »

Les classes privilégiées s’y prennent très tôt pour donner les outils à leurs enfants pour réussir et intégrer les meilleures écoles.

L’ascenseur social fonctionne moins bien dans les départements/villes qui n’ont pas ou peu d’offres d’enseignement supérieur.

Globalement, l’entreprise joue de moins en moins son rôle de mobilité sociale.

Pour Jean Pisani-Ferry, economiste, la solution est le CPA (compte personnel d’activité) qui permet à ceux ayant été peu formé de se former tout au long de la vie.

Jean-Hervé Lorenzi

Les élèves français de 15 ans affichent des performances situées dans la moyenne des pays de l’OCDE en sciences, mathématiques et compréhension de l’écrit. Cependant, la France se distingue par le poids de l’origine sociale sur les résultats des enfants.

Malgré les études supérieures faites par les enfants issus des catégories populaires, ils se heurtent au marché de l’emploi et au fort chômage des jeunes qui ne permet pas de prendre l’ascenseur social.

Il y a de moins en moins de mobilité sociale. La génération des baby boomers étant celle en ayant le plus profité.

Le diplôme des parents est corrélé à la réussite de l’enfant. La transmission du capital culturel joue un rôle essentiel.

Alain Trannoy

« c’est en France que la corrélation entre la réussite scolaire et le milieu social est la plus élevée. Mais la situation se dégrade depuis 20 ans »

L’ascenseur social se mesure sur le long terme, une vingtaine d’année.

L’entreprise ne peut pas régler ses problèmes selon Alain Trannoy si la formation initiale a échoué. Il propose de travailler sur la formation, la mobilité, le logement (notamment en disséminant le logement social partout au lieu de le regrouper en ghettos)

Article du journal La croix de 2009 sur l’ascenseur social

Le lien de l’article : https://www.la-croix.com/Actualite/France/Comment-relancer-l-ascenseur-social-_NG_-2009-11-12-600859

Résumé :

Les trentes glorieuses (1945 à 1974) ont vu l’avènement de l’ascenseur social pour une grande partie des français.

Pour Gérard Cornilleau, économiste, l’ascenseur social ne pourra reprendre que si la croissance et le plein emploi sont de retour. Mais croire en cela est quasi illusoire, il faut donc trouver d’autres solutions.

Il propose ainsi de réduire les contrats “courts” et “non sécurisés” (interim, cdd…) par des sur-cotisations et de mettre en place une “sécurisation des parcours professionnels” (il décrit la méthode danoise)

Il faut aussi que la formation professionnelle bénéficie plus au moins formés et moins aux cadres, qui en sont aujourd’hui les principaux bénéficiaires.

Louis Morin, expert des inégaités, propose une école moins centré sur les savoirs et plus tournée vers le monde du travail.

Enfin, pour Louis Chavel, prof à science po, la panne de l’ascenseur social est aussi une panne d’optimisme.

Chronique sur les echos par Frederic Cherbonnier : Réparer l’ascenseur social pour relancer la croissance

L’article complet : https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/reparer-lascenseur-social-pour-relancer-la-croissance-1006490

Résumé de l’article :

Le constat :

  • La France serait l’un des pires pays développés en termes d’inégalités des chances. Il faudrait en moyenne 6 générations pour que les descendants d’une famille pauvre gagnent le revenu moyen.
  • La france est le pays ou les ecarts de mortalité sont les plus grands entre métiers manuels et non manuels (problème d’accès à la santé)
  • La réussite scolaire dépend plus fortement qu’ailleurs du niveau socio-économique des parents.
  • La discrimination des personnes masculines d’origine nord africaine est en france plus importante qu’ailleurs.

La situation est en revanche plus égalitaire en terme de revenu, la france étant un pays ou la redistribution joue le plus son rôle

Des études récentes montrent que l’ascenseur social peut apporter de la croissance à un pays (études réalisées aux etats unis)

Comment améliorer l’ascenseur social et aussi la croissance?

L’environnement est la clef : il dépend étroitement du voisinage dans lequel l’individu a passé son enfance. Il faut lever les barrières à la mobilité sociale et favoriser la mixité et le brassage des populations.

Livre blanc de la fondation Croissance Responsable sur comment relancer l’ascenseur social

Le lien du livre blanc : http://www.croissance-responsable.fr/wp-content/uploads/2013/11/Livret-Comment-relancer-lascenseur-social.pdf

Résumé : ils font 5 propositions

  • Accroître la mixité Ecole/Entreprise en développant les stages d’enseignants et de conseillers d’orientation en entreprise et la venue d’entrepreneurs à l’école
  • Faire du contrat d’apprentissage un contrat de formation et non plus un contrat de travail
  • Donner à chacun un crédit pour s’inventer une vie professionnelle : des crédits formation inversement proportionnels à la formation initiale
  • Déverrouiller encore la création d’entreprise par un mécanisme de micro-capital, et développer les parrainages
  • Exonérer de leur contribution au 1% logement les entreprises qui aident directement leurs apprentis et jeunes en alternance ou en CDD à se loger. Intégrer le permis de conduire dans la formation professionnelle

L’introduction est intéressante (résumé) :

Après la 2nde guere mondiale, l’ascenseur social fonctionné de facon massive avec des confitions de vie meilleures que celles des générations précédentes : c’était les 30 glorieuses.

Depuis, il fonctionne moins bien, surtout chez les moins favorisés.

Les meilleurs postes semblent réservés aux élites qui s’auto-reproduisent.

Les longues études supérieures ne sont pas gage de réussite car parfois les études ne sont pas en adéquation avec les besoins des entreprises.

De plus, la formation continue bénéficie à ceux qui sont déjà les plus formés.

Livre blanc de 2006 de l’institut Montaigne

Voir le livre blanc : https://www.institutmontaigne.org/publications/sortir-de-limmobilite-sociale-la-francaise

Pour le télécharger en entier : https://www.institutmontaigne.org/ressources/pdfs/publications/note_stellinger_internet_avec_couv.pdf

Le résumé : https://www.institutmontaigne.org/ressources/pdfs/orderfile/resume_stellinger_basse_def.pdf

Ils font 15 propositions dont certaines semblent intéressantes :

Développer un enseignement des langues dès l’école primaire plus diversifié, moins académique.

Accorder un crédit d’impôt aux salariés qui ont changé d’emploi et ont déménagé à une longue distance de leur emploi précédant.

Revoir la situation du salarié démissionnaire : celui qui démissionne pour travailler dans une autre entreprise sous contrat CDD ou CDI devrait conserver ses droits aux allocations d’assurance-chômage même si l’employeur décide de mettre fin à la période d’essai avant ou après la limite de 91 jours en vigueur.

Un droit à congés dès la première année dans une entreprise

Les politiques ont aussi travaillé sur le sujet :

Un agence nationale a été créé et fermé… no comment : https://fr.wikipedia.org/wiki/Agence_nationale_pour_la_coh%C3%A9sion_sociale_et_l’%C3%A9galit%C3%A9_des_chances

une mission a été confiée https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid24688-cid59182/www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid59182/mission-sur-la-relance-de-l-ascenseur-social-par-l-enseignement-superieur.html et voici le lien vers la page de résumé du rapport :

https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid59687/remise-du-rapport-de-salima-saa.html

et le rapport : https://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/2012/85/9/Rapport_Saa_210859.pdf

Il parle notamment de l’autocensure, thème qui nous est cher.

Article du Monde : L’ascenseur social en panne d’imagination, par Frédéric Lemaître

Voici le lien : https://www.lemonde.fr/idees/article/2008/09/03/l-ascenseur-social-en-panne-d-imagination-par-frederic-lemaitre_1090918_3232.html

Résumé :

Une proposition : “Améliorer la formation des éducateurs et éducatrices de crèche et des assistantes maternelles, revaloriser leur diplôme et en augmenter le nombre.”

L’avis de l’association pour relancer l’ascenseur social

Il y a beaucoup de bonnes idées. Mais que pouvons nous faire à notre niveau? Nous ne sommes ni président, ni ministes…

C’est pourquoi nous avons décier d’agir en montrant aux jeunes des exemples de réussite et en leur montrant que oui, il est possible de prendre l’ascenseur social.

Evidemment , nous ne résoudrons pas le problème au niveau macro mais au niveau des individus, si nous arrivons à donner de l’espoir et à montrer que c’est possible ne serais ce qu’à quelques personnes, l’association aura réussi son pari !

Articles similaires :

1 réponse sur « Comment relancer l’ascenseur social? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *